Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 17:06

Louis Pasteur à dit : "pris en quantité modérée, le vin est la plus saine et la plus hygiénique des boissons". Le vin aurait des propriétés anticancéreuses et protègerait des maladies cardiovasculaires.

Pour un français sur deux "boire un peu de vin est meilleur pour la santé que de ne pas en boire" (baromètre Inca Inpes)

Toutes les études sont formelles, seulement une consommation raisonnable de vin rouge est bénéfique sur le développement de multiples maladies (de 1 à 3 verres de vin rouge par jour), consommé en quantité trop importante la probabilité est inversée.

Nous ne parlerons ici que des vins rouges car c'est dans ces vins que l'on trouve les plus grandes quantités de polyphénols à la propriété antioxydante qui serait le plus bénéfique à la santé.

Les composants du vin rouge

Le vin est composé de plus de 600 substances différentes, de manière générale il se compose surtout d'eau, mais aussi d'alcools, de substances organiques, de substances minérales et d'éléments nutritionnels.

Le premier constituant du vin est l'eau qui représente environ 85% du vin et qui provient naturellement du raisin. Viennent ensuite les alcools (de 12 à 14%) surtout représentés par l'alcool éthylique (ou éthanol) et le glycérol comme alcool secondaire.

Les sels minéraux de 2 à 3% sont composés essentiellement par les cations (ions négatifs) qui sont très nombreux dans le vin. Le plus présent est le potassium (1g/L) et en plus faible quantité on trouve du magnésium, du calcium, du sodium, du phosphate, du silicium...Les métaux sont majoritairement du fer et du cuivre, présents naturellement dans le raisin. Les anions (ions positifs) sont le soufre (inférieur à 0,2g/L), le phosphore et quelques traces de chlore.

Les substances organiques sont représentées dans le vin par les protides, les glucides et les acides organiques. Dans les vins rouges, les glucides sont inférieurs à 2g/L, ces sucres beaucoup plus présents dans le raisin sont transformés en alcool par les levures durant la fermentation alcoolique. Les protides (composés d'acides aminés) sont essentiels au développement des levures. Le vin renferme ainsi un vingtaine d'acides aminés comme la proline; il est curieux de remarquer que la concentration d'acides aminés dans le vin est proche de celle constatée dans le sang humain. L'acide tartrique est le plus présent des acides organiques (de 2 à 5g/l à la récolte). Il diminue avec le veillissement du vin, en réagissant avec le potassium. Il donne du bitartrate de potassium et précipite au fond de la bouteille sous forme de cristaux (le tartre). Les autres acides organiques sont l'acide malique, l'acide lactique, l'acide acétique, l'acide succinique, l'acide citrique...

Les phénols ou composés phénoliques ou polyphénols (jusqu'à 3g/L) sont des molécules supports des propriétés organoleptiques du vin. Ils sont plus présent dans les vins rouges que dans les vins blancs et plus particulièrement dans les tannins et les anthocyanes mais aussi dans l'acide phénolique, les flavanols (procyanidoles et catéchines), les flavonoïdes les resvératrols, les coumarines, les quinones...

Les vitamines (jusqu'à 3g/L) du vin sont principalement du groupe B (B1 thiamine, B2 riboflavine, B3 ou PP acide nicotinique, B5 acide pantothénique, B6 pyridoxyne), et la vitamine P, la rutine.

On trouve également dans le vin des aldéhydes, des lipides et autres composants en plus faible quantité. Et chaque année de nouveaux composants sont découverts ...

*

*

Louis Pasteur had said, "taken in moderation, wine is the healthiest and the most hygienic of beverages."

The wine would have anticancer properties and would protect cardiovascular disease.

For a French two "to drink a little wine is better for your health than not to drink" (Inca barometer Inpes)

All studies concludes tht just a reasonable consumption of red wine is beneficial to the development of multiple diseases (1 to 3 glasses of red wine per day) but for consumption in excess the probability is reversed.

We speak here of only red wines because it is in these wines whereit is found the highest amounts of polyphenols with antioxidant properties that would be most beneficial to health.

The components of red wine

The wine is composed of more than 600 different substances, in general it consists primarily of water, but also alcohols, organic substances, minerals and nutrients.

The first component of the wine is the water that is about 85% of the wine and of course comes from the grapes. Followed by alcohols (12-14%), especially represented by ethyl alcohol (or ethanol), and glycerol as secondary alcohol.The mineral salts are 2 to 3% mainly consisting of cations (negative ions) , which are very numerous in the wine. The larger amount is potassium (1g / L) and in smaller amounts one finds magnesium, calcium, sodium, phosphate, silicon ... Metals are predominantly iron and copper, present naturally in grapes . The anions (positive ions) are sulfur (less than 0.2 g / L), phosphorus and some traces of chlorine.

Organic substances are represented by wine in the proteins, carbohydrates and organic acids. In red wines, carbs are lower than 2 g / L, these sugars much more present in grapes are transformed into alcohol by yeast during fermentation. Proteins (amino acid compounds) are essential to the growth of yeasts. Wine and contains a twenty amino acids such as proline; it is curious to note that the concentration of amino acids in wine is close to that found in human blood. Tartaric acid is the organic acid present (from 2 to 5g / L at harvest). It decreases with the aging of the wine, by reacting with potassium. It gives potassium bitartrate and falls to the bottom of the bottle as crystals (tartar). Other organic acids are malic acid, lactic acid, acetic acid, succinic acid, citric acid ...

Phenols, phenolic compounds polyphenols (up to 3 g / L) are carriers of the organoleptic properties of wine molecules. They are present in most red wines and in white wines and especially in tannins and anthocyanins but also in the phenolic acid, flavanols (procyanidoles and catechins), the resveratrols flavonoids, coumarins, quinones .. .

Vitamins (up to 3g / L) of wine are mainly group B (B1 thiamine, riboflavin B2, B3 PP or nicotinic acid, pantothenic acid B5, B6 pyridoxyne), and vitamin P, rutin.

Also found in wine aldehydes, lipids and other components in smaller quantities. And every year new components are discovered ...

*

*

L'impact du vin sur la santé / The impact of wine on health

Françoise Mornex cancérologue: "Les impacts dépendent surtout de la dose ingérée. De nombreux effets néfastes sont avérés si le vin est bu en trop grande quantité, du fait de sa teneur en éthanol. Cela peut mener à l'altération différents organes : le cerveau, les vaisseaux sanguins, le coeur. Des troubles du comportement et de la mémoire peuvent être observés, ainsi que l'apparition d'une dépendance. Et la consommation d'alcool comporte enfin un risque de cancer. Mais, paradoxalement, il existe un effet inverse et bénéfique sur l'organisme lorsque de faibles doses de vin sont consommées. Ces vertus, rendues possibles par la présence des polyphénols dans la peau du raisin, concernent les mêmes organes évoqués précédemment. Dans ce cadre, la faible consommation de vin permet de les préserver."

Publié le 01/12/2013 par Le Point.fr

Il nous parait important de souligner qu'au delà de 4 verres par jour de vin pour un homme et 3 verres pour une femme, l'effet de cette consommation est néfaste pour la santé (voir la courbe).

*

*

Françoise Mornex oncologist: "The impacts depend mainly on the dose ingested Many adverse effects were found when the wine is drunk in large quantities due to its ethanol content This can lead to different aging body organs.as brain, blood vessels, heart. And also behavioral disorders and memory lapses can be observed. The emergence of a dependency to alcohol consumption finally carries the risk of cancer. Paradoxically, there is a reverse and beneficial effect on the body when small doses of wine are drank. These virtues, are made possible by the presence of polyphenols in grape skins, it relates to the same organs mentioned above, the low wine consumption allows to preserve them. "

Posted on 12/01/2013 by The Point.fr

It seems important to emphasize that beyond 4 glasses of wine per day for men and three drinks for women, the effect of this consumption is harmful to health (see the curve).

Le vin et la santé / Vine & heath issues

Depuis les années 1970, plusieurs études ont mis en avant les effets bénéfiques de la consommation de vin rouge contre les maladies cardiovasculaires, les maladies neurodégénératives et certains cancers. Depuis les années 1990, il a été démontré que les polyphénols du vin par leurs pouvoirs antioxydants permettent à l'organisme de lutter contre les agressions de l'oxygène (les radicaux libres oxygénés) qui sont précurseurs d'un grand nombre de maladies. Parmi le grand nombre de polyphénols, plusieurs thèses auraient mis le resvératrol en avant pour expliquer le rôle bénéfique du vin sur la santé. Une seule étude plus récente sur une population italienne (Chianti) diminuerait le rôle bienfaiteur de resvératrol, mais ne dément pas pour autant les bienfaits du vin rouge sur la santé:

"Ces effets bénéfiques (...) doivent provenir d'autres polyphénols ou substances trouvées dans le vin et ces aliments", juge le Docteur Semba (Maryland, USA). "Il s'agit d'aliments complexes et tout ce que nous pouvons dire, avec les résultats de notre étude, c'est que ces bienfaits ne proviennent sans doute pas du resvératrol".

Le french paradox

En 1991, l'équipe de Lyon du Docteur Serge Renaud a démontré que dans la plupart des pays une grande consommation de graisses saturées est en corrélation avec une mortalité importante due aux défaillances cardiovasculaires, sauf pour le Sud-Ouest de la France, où la mortalité d'origine cardiaque est plus faible, soit quatre fois moins d'infarctus qu'aux Etats-Unis et une espérance de vie supérieure de 10 ans par rapport à un habitant du nord de la France. Plusieurs études provenant d'Amérique du Nord et D'Europe (France et Italie) ont mis en évidence le rôle da la consommation modéré de vin rouge dans le paradoxe français. Selon le Professeur Masquelier (Université de Bordeaux), la présence de vin dans le sang accélère l'élimination du cholestérol.

Le vin rouge protégerait des maladies cardiovasculaires par son pouvoir antioxydant et vasodilatateur. Il est un antiagrégant des plaquettes sanguines en limitant la formation de thrombus (caillots sanguins), mais aussi le vin rouge est un antihypertenseur (ou hypotenseur) en réduisant l'hypertension artérielle.

Le vin et le cancer

Les polyphénols, en particulier le resvératrol peut limiter 3 étapes majeures du développement du cancer grâce à ses propriétés d'antioxydant et antimutagène.

"Le resvératrol du vin rouge est une phytoalexine, l’un des antibiotiques végétaux produits par la plante suite à une infection ou à un stress. Dans la grappe de raisin, cette molécule joue un rôle de pesticide contre les bactéries et les champignons. Ce pesticide naturel issu du raisin devient chez l’homme un antioxydant doté de propriétés anti-inflammatoires qui lui confèrent de puissants effets cardioprotecteurs et anti-neurodégénératifs. Enfin, il faut souligner que les effets liés à la consommation de vin rouge révèlent une puissante inhibition de la croissance des cancers du sein, de la bouche, du poumon, de la prostate et de certaines lignées leucémiques de cellules."

DR Jean-Louis Thillier consultant scientifique indépendant, expert en sécurité sanitaire et ancien directeur du laboratoire de recherche de physiopathologie digestive du service de médecine interne et d’hépato-gastro-entérologie du CHU de Tours.

Le vin rouge et le thé vert contre l'Alzheimer

Le Professeur Jean-François Dartigues (Unité INSERM U330) a mené une étude sur plusieurs années sur 4000 habitants de Dordogne de plus de 65 ans. Elle a révélé que ceux qui buvaient quelques verres de vin rouge (3 à 4) par jour possédaient des facultés intellectuelles supérieures à ceux qui n'en boivent pas ou qui en boivent trop. Cette étude a permis d'observer une baisse significative des démences séniles et de la maladie d'Alzheimer.

Une étude de l’Université de Leeds vient confirmer, la capacité des polyphénols épigallocatéchine gallate (EGCG) du thé vert, et resvératrol du vin rouge, à contrer le développement de la maladie d’Alzheimer. Ces conclusions publiées dans le Journal of Biological Chemistry en font des cibles naturelles et prometteuses pour le développement de nouveaux médicaments.

La maladie d'Alzheimer est due à la présence de plaques amyloïdes qui en se collant sur les neurones les détruisent. A l'heure actuelle, les essais sont prometteurs sur des cellules nerveuses cérébrales souris et en tube à essai sur des cellules cérébrales humaines. En effet, lorsqu'il y a un ajout de resvératrol et EGCG les plaques amyloïdes déformées par ces polyphénols ne peuvent plus s'accrocher sur les neurones et ne peuvent plus provoquer leur mort...

*

*

Since the 1970s, several studies have highlighted the beneficial effects of red wine consumption against cardiovascular disease, neurodegenerative disease and some cancers. Since the 1990s, it has been shown that polyphenols in wine by their antioxidant powers allow the body to fight against the aggressions of oxygen free radicals which are precursors of many diseases. Among the large number of polyphenols, several theories have put resveratrol forward to explain the beneficial role of wine on health. One recent study on an Italian population (Chianti) would reduce the beneficial role of resveratrol, but it can not be denied provided the benefits of red wine on health:

"These beneficial effects (...) must come from other polyphenols or substances found in these foods and wine," Dr. Semba (Maryland, USA). "These are complex foods and all we can say, with the results of our study is that these benefits do not come without doubt only from resveratrol."

The French paradox

In 1991, the team of Lyon of Dr Serge Renaud has shown that in most countries a high intake of saturated fat is correlated with high mortality from heart failure, except for the South-West of France, where cardiac death is lower, four times less infarctus than in the United States and a life expectancy greater than 10 years compared to an inhabitant of northern France. Several studies from North America and south of Europe (France and Italy) have highlighted the role of moderate consumption of red wine called the the French paradox. According to Professor Masquelier (University of Bordeaux), the presence of wine in the blood accelerates the elimination of cholesterol.

Red wine protect cardiovascular disease through its action as an antioxidant and vasodilator. It is a platelet aggregation inhibitor in limiting the formation of thrombus (blood clot), but also the red wine is an antihypertensive ie reducing tension

Wine and cancer

Polyphenols, particularly resveratrol can limit 3 major steps in the development of cancer through its antioxidant and anti-mutagenic.

"Resveratrol in red wine is a phytoalexin, an antibiotics produced by plants in response to infection or stress. In the grapes, this molecule acts as a pesticide against bacteria and fungi. This natural pesticide coming from the grape becomes an antioxidant for humans for its anti-inflammatory properties that give powerful cardioprotective effects and anti-neurodegenerative. Finally, it should be noted that the effects associated with the consumption of red wine show potent inhibition of the growth of breast cancer, mouth, lung, prostate and certain leukemic cell lines. "

(Dr Jean-Louis Thillier independent scientific consultant, an expert in safety and former director of the research laboratory of digestive pathophysiology of Internal Medicine and Hepato-Gastroenterology of the University Hospital of Tours. )

Red wine and green tea against Alzheimer's

Professor Jean-François Dartiques (INSERM U330 unit) conducted a multi-year study of 4,000 people in the Dordogne over 65 years. It found that those who drank a few glasses of red wine (3-4 per day) had higher intellectual faculties than those who did not drink or drink too much. This study has also observed a significant decrease of senile dementia and Alzheimer's disease.

A study from the University of Leeds (UK) confirms the ability of polyphenols epigallocatechin gallate (EGCG) from green tea and resveratrol from red wine, to prevent the development of Alzheimer's disease. These findings published in the Journal of Biological Chemistry are natural and promising targets for the development of new drugs.

Alzheimer's disease is due to the presence of amyloid blood platelet sticking on neurons destroying them. Currently, promising tests on mice and brain nerve cells on human brain cells in test tubes are peformed. Indeed, when there is an addition of resveratrol and EGCG amyloid platelets deformed by these polyphenols cannot stick on the neurons and then cannot cause their death .

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des vignobles Dubourg
  • : vins bordeaux, grands vins, vente directe, vente au particulier, vin bordeaux sauterne, saint Emilion, bonne bouteille, vignobles de bordeaux, médaille or, domaine, famille, qualité, bordeaux supérieurs, premières cotes de bordeaux, terroir, gironde, escoussans, Entre deux Mers, photos
  • Contact

Recherche

Liens